Actualités

Imprimer
30 septembre 2019
Hygiène et sécurité

Prévenir les risques liés à la poussière de silice

poussière voirie

Qu'il s'agisse de travaux de voirie, de terrassement ou de construction d'ouvrages d'art, les poussières de silice sont omniprésentes dans les roches comme les granits, grès, quartz ou silex, dans les produits de la construction comme le béton, le mortier ou les briques…  

 

Les poussières de silice cristalline peuvent induire une irritation des yeux et des voies respiratoires, des bronchites chroniques et une fibrose pulmonaire irréversible nommée silicose. Cette atteinte pulmonaire grave et invalidante n’apparaît en général qu’après plusieurs années d’exposition et son évolution se poursuit même après cessation de l’exposition.

 

Il est donc nécessaire de s'en prémunir, en particulier pour les terrassiers, canalisateurs, maçons ou ouvriers sur des chantiers d'infrastructures.

 

En France, la valeur limite d'exposition a été fixée à 0,1 mg/m3 de poussières de silice alvéolaire (quartz) inhalées en 8 heures.

Afin de faire connaître les bonnes pratiques de protection aux professionnels des chantiers, la Fédération des travaux publics de Lorraine a publié un guide pédagogique intitulé « Poussières de silice dans les activités de travaux publics, quelles solutions de prévention ? » avec l'appui de l'Organisme Professionnel de Prévention du Bâtiment et des Travaux Publics (OPPBTP).

 

Ce guide s'adresse aux responsables d'établissement, aux exploitants et au personnel d'encadrement (chef de chantier, conducteur de travaux), afin qu'ils appréhendent mieux la problématique de la présence de silice dans les matériaux utilisés ou extraits ce qui induit un dégagement de poussières lors des activités de concassage, meulage, ponçage, burinage, tronçonnage…

 

Le guide rappelle notamment quelques mesures simples  afin de:

  • Limiter les émissions en :
    • commandant des éléments de bordure sciés en éléments de 0,33 ou 0,50 m ;
    • privilégiant la déconstruction par éléments plutôt que la démolition destructive.
  • Réduire les risques d'exposition en :
  • utilisant des outils travaillant à l'humide (carter de coupe, aspiratrice avec arrosage) ;
  • bannissant le balayage et le soufflage en favorisant le rinçage et l'aspiration ;
  • employant des engins climatisés permettant de travailler cabine fermée, si possible pressurisée ;
  • utilisant si besoin des protections individuelles : masques jetables, appareils de protection respiratoire, cagoule à adduction d'air, vêtements de protection jetables (classe 5 ou 6), etc.

Des situations de travail telles que le terrassement, recyclage de matériaux sur chantier, la pose de canalisation, l'intervention sur chaussées, les travaux de voirie, le confortement de parois, la démolition… sont ainsi abordées. Ces exemples permettent de donner des solutions de prévention.

 

Lettre d'information

S'inscrire

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes les dernières infos directement dans votre boîte email.

A propos de CDG 34

Le Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de l’Hérault (CDG 34) est un établissement public local au service des communes et des établissements publics du département de l’Hérault. Il propose des missions dans les domaines des carrières, de la prévention ou bien encore de l’emploi territorial. Il organise également les concours et examens professionnels pour les catégories A, B et C.